ACTU SECTEURS

[OFFRE D'EMPLOI] Administrateur·rice / Atelier vocal en Cévennes (48)

L’équipe dynamique et créative d’ATELIER VOCAL EN CÉVENNES (AVeC) Molezon en Vallée Française -48110- RECHERCHE UNE ADMINISTRATRICE OU UN ADMINISTRATEUR

Evolution du poste  vers attaché·e de production (statut  intermittent du spectacle) possible.

  • Début du contrat 1er février 2021 (et dès le 15 janvier accompagnement à la prise de poste)
  • 20h ou 30h/semaine/smic Contrat CUI-PEC ou autre à négocier

Travail à distance par téléphone, courriels, sur la dropbox de l’association, etc… et rv hebomadaire  en présentiel à Sainte Croix Vallée Française

Travail en coordination avec l’équipe artistique, la chargée de production, la Présidente et le Trésorier

Permis B et autonomie nécessaire (prise en charge des frais de déplacements)

Contrat durée déterminée 9 mois renouvelable

Fiche de poste/compétences

Compétences attendues (formation possible au sein de l’association)

  • Suivi de la comptabilité/gestion comptable
  • Élaborer un budget /Constitution et suivi des dossiers de demandes de subventions
  • Paiement des salaires via le Guso et via les logiciels de paie (Spaiectacle, ou autre)
  • Gérer et coordonner le travail de l'équipe artistique
  • Gestion administrative / Élaboration et mise à jour du fichier administratif des employés
  • Organisation/supervision des ateliers et des stages et mise à jour du fichier public des stagiaires

Compétences optionnelles

  • Gestion des contrats (cession/coproduction/diffusion)
  • Organisation/supervision des résidences de créations et des concerts
  • Organisation et suivi de la saison culturelle de la structure
  • Recherche de lieux de répétitions/diffusions
  • Recherche de partenaires et/ou mécènes

 

MERCI D’ENVOYER VOTRE CV vos coordonnées et un courriel À

ateliervocalencevennes@gmail.com

Si vous voulez en savoir plus sur notre structure n’hésitez pas à vous rendre sur notre site ou sur Facebook ou sur la page facebook d’AVeC

[Offre d'emploi] Chargé·e de production - coordinateur·ice de projet / association Jazzamèze / Festival de Thau (34)

Présentation de l’association Jazzamèze / Festival de Thau

Le Festival de Thau est un événement majeur sur le bassin de Thau, dans l’Hérault et au niveau national.

La saison et les Automnales, créée il y a 9 ans, trouvent au fil des ans un ancrage en dehors de la période estivale sur différents sites du territoire et affirment de plus en plus une ligne artistique forte.

Enfin, le Silo, structure de coopération artistique porte de nombreux projets depuis 2014 en partenariat avec d’autres partenaires.

L’éducation artistique et culturelle de plus en plus présente se nourrit des différents projets et en particulier des résidences de création.

Les projets de l’association sont fortement inspirés et motivés par des engagements sociétaux affirmés notamment sur les questions environnementales mais aussi sur l’accessibilité aux différents handicaps et l’égalité homme-femme.

Description du poste

Sous l’autorité du bureau, en particulier de la présidente et en concertation avec l’administratrice, il·ou elle coordonne la mise en œuvre du projet artistique et culturel sur le territoire.

Missions

Dans un cadre budgétaire défini par les différentes parties prenantes du projet artistique, il ou elle met en œuvre la politique de développement culturel de l’association auprès des publics du territoire du bassin de Thau et plus largement avec les opérateurs culturels des territoires départementaux, ainsi que ceux issus de la nouvelle région. Il ou elle contribue au développement d’un réseau territorial des acteur·rice·s, ainsi qu'à la mise en œuvre de l’éducation artistique et culturelle.

Activités :

  • Planifie les différentes activités dans un calendrier annuel transmis aux parties prenantes ;
  • Assure le suivi de la production de la programmation artistique auprès des responsables artistiques ;
  • Garantit la production du Festival de Thau sur les différents sites ainsi que sur la saison. Supervise la planification et la coordination des activités et garantit la bonne circulation de l’information ;
  • Coordonne l’équipe permanente et technique ; travaille en étroite collaboration avec l’administratrice ;
  • Coordonne les interventions des artistes et technicien·ne·s, négocie et organise leurs plannings et les conditions de leur accueil, de leurs transports, et hébergements pour la période de production (création, répétitions, résidences) ;
  • Adapte les moyens de production aux conditions d’exploitation et de diffusion ;
  • Assure la coordination des actions culturelles et environnementales ;
  • Développe les axes du projet en lien avec les acteurs du territoire : médiations, événements, éducation artistique et culturelle ;
  • Coordonne la médiation culturelle et environnementale ;
  • Participe activement aux réseaux professionnels ;
  • Entretient et fidélise les relations avec nos partenaires actuels mécènes, sponsors privés, associations, fondations, etc. et bâtit un plan de prospection approprié et performant pour développer des partenariats et les opportunités commerciales ;
  • Est force de proposition au niveau du bureau et du CA.

Responsabilités

Rend compte de l’utilisation des budgets qui lui sont confiés.

Est garant de l’opérationnalité des productions qui lui sont confiées dans la limite des moyens qui lui sont attribués.

Tous les documents produits dans le cadre de ses missions sont propriété de l’association.

Compétences requises

Compétences spécifiques au spectacle vivant

  • Posséder une culture artistique avérée ; assurer une veille sur les évolutions artistiques et techniques dans les disciplines de son entreprise
  • Identifier les parties prenantes impliquées ou à mobiliser dans les projets de production
  • Analyser ou étudier la faisabilité d’un projet de production ; évaluer une fiche technique de spectacle et en discuter avec les responsables techniques
  • Identifier les ressources humaines et les moyens techniques et matériels nécessaires à la réalisation du projet de production, entretenir un réseau d'artistes, de technicien·ne·s, de prestataires et les mobiliser selon les besoins
  • Évaluer les moyens et contraintes techniques du projet de productions
  • Expliciter les étapes, les moyens et les contraintes du projet et les communiquer aux parties prenantes du projet de production en vue de décisions adéquates
  • Contribuer au respect des réglementations liées au spectacle vivant : droit social, règlements de sécurité, droit commercial, propriété intellectuelle
  • Prendre en compte la dimension écologique du projet ; connaissance des notions d’éco-responsabilité, développement durable, transition écologique
  • Articuler son activité avec les bénévoles ; planning des bénévoles pendant l’exploitation.

Capacités transversales

  • Utiliser des outils de suivi d’une activité. Créer et entretenir des relations avec l’ensemble des interlocuteur·rice·s concerné·e·s par le projet de productions ;
  • Maîtriser les logiciels de bureautique ;
  • Polyvalence nécessaire liée à la diversité des activités ;

Aptitudes professionnelles

  • Rigueur dans le travail
  • Anticipation des échéances à venir
  • Capacité à travailler en équipe
  • Grande disponibilité
  • Capacité d’écoute et adaptation
  • Sensibilité aux enjeux environnementaux et à l’écoresponsabilité des événements.

Place dans l’organigramme de l’entreprise

Travaille sous l’autorité du bureau et du conseil d’administration.

Il ou elle travaille avec l’administratrice, l’équipe technique, le coordinateur du Silo, le/la chargé·e de communication dans une relation professionnelle transversale.

Positionnement catégoriel

CDI Groupe 5 échelon 6

Parcours possibles pour exercer le métier

Expérience professionnelle confirmée dans le spectacle vivant dans une structure culturelle, sociale ou environnementale

Bac plus 3 minimum exigé

La connaissance du territoire sera un plus.

Conditions d’exercice du métier

Travail au sein d’une petite équipe sous la direction du CA ; être autonome, savoir travailler en équipe et dialoguer

Savoir quelles sont les responsabilités (fonctionnement de la structure) et le cadre d’action Être détenteur du permis B

Prise en charge de 50% d’une mutuelle

Déplacements professionnels pris en charge sur présentation de justificatifs Une semaine de congés supplémentaire pour récupération globale du festival.

Délais pour candidater

Jusqu’au 13 décembre 2021

Prise de poste en janvier ou février 2022 // Période d’essai de 2 mois Envoi des candidatures par email : administration@festivaldethau.com

Adresse de la structure

Association Jazzamèze / Festival de Thau

Château de Girard – BP94

34140 Mèze

[RENCONTRE] À la rencontre des fondations - 23.11.2021

Participez à la rencontre annuelle organisée par le Dispositif Local d'Accompagnement de l'Hérault, porté par BGE Ouest Hérault, dans le cadre du Mois de l'Economie Sociale et Solidaire 2021.

Vous avez des projets en lien avec l'économie sociale et solidaire et souhaitez mobiliser du financement privé ? Rencontrez et tissez des liens avec les fondations et mécènes qui contribuent au développement territorial et soutiennent ainsi les projets de l'ESS.

Retrouvez-les le mardi 23 Novembre 2021 à partir de 9h30 (accueil café-croissant à partir de 9h)

L'évènement aura lieu en deux temps :

  • Présentation, partage et témoignage des fondations présentes
  • Speed-meeting entre les fondations et les structures participantes

 

EN SAVOIR +

 

VOIR LA VIDÉO

 

[Webconférence] Écologie des pratiques culturelles numériques

Webconférence
Écologie des pratiques culturelles numériques

Mecredi 16 septembre à 10h 
en partenariat avec Illusion & Macadam

Vous avez été nombreux·ses à participer à notre Webconférence Écologie des pratiques culturelles numériques, sur Zoom comme sur notre Facebook Live !
Un GRAND merci à tou·te·s, ainsi qu'aux aux intervenant·e·s et invité·e·s mystères pour leur éclairage et leur témoignage.
Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

Et aussi
poursuivez la thématique avec la formation Adapter ses pratiques professionnelles aux enjeux climatiques les 16 & 17 novembre 2020

EN SAVOIR +

•••••••••••••••
Et aussi
Retrouvez la webconférence du mercredi 17 juin 2020 : Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?
Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

Durant le confinement, les professionnel·le·s de la culture ont pu mesurer les bienfaits et les limites du numérique. Une expérience grandeur nature. Télétravail, diffusion d’œuvres en ligne, soirées dansantes ou apéros en visio, les usages se sont transformés à toute vitesse pour s’adapter aux restrictions et ouvrir de nouvelles fenêtres de sociabilisation. Certaines d’entre elles resteront ouvertes.

Pourtant, depuis de longues années maintenant, les outils numériques nous entraînent vers - ou imposent - des usages dont les effets pervers sont nombreux. Au sein des organisations, le travail évolue, transformé par une exigence d’agilité et de temps réel. L’utilisation des outils numériques aspire le temps, perturbe nos efforts de concentration, génère de nouveaux flux au risque de l’éparpillement. L’agitation immédiate semble remplacer la pensée plus structurée et à plus long terme. Le concept tout à fait trompeur de dématérialisation conduit à l’oubli ou au déni d’impacts environnementaux pourtant considérables. La méconnaissance des ordres de grandeur liés à ces enjeux empêchent tout approche durable des usages numériques.

Intervenant·e·s

David Irle - Aladir conseil

Il a travaillé pendant huit ans pour Occitanie en scène, au service du développement de projets culturels européens et internationaux, il a été à l’initiative du projet collectif Madeleine H/F portant sur l’égalité femmes/hommes dans les métiers de la culture en Languedoc-Roussillon. Désormais consultant indépendant sur les questions de renforcement économique en conditions hostiles, notamment auprès des entreprises culturelles, spécialiste des problématiques énergétiques liées au réchauffement climatique et des financements européens. Avec son projet Aladir conseil, il travaille à une meilleure compréhension des impacts du réchauffement climatique pour la culture, et de la façon dont la culture pourrait disséminer de bonnes pratiques, par des projets artistiques capables de transformer les imaginaires, par l’exemplarité professionnelle de ceux qui le peuvent et par la redéfinition des politiques publiques en la matière.

Jean-Lou Fourquet - Homo Conscientus

Cofondateur à Toulouse de la coopérative d’études et de conseil en développement durable PALANCA puis de la conciergerie de quartier Allo Bernard, Jean-Lou Fourquet est désormais à la tête d'Homo Conscientus, un projet dans lequel il travaille à comprendre le monde pour aider les autres et lui-même à le changer. Il synthétise, vulgarise et transmets ses connaissances par le biais de conférences, d'ateliers et de deux blogs : avantlecafe et apreslabiere. Pour une humanité plus consciente de ses impacts, mais aussi plus au fait des avenirs souhaitables. Nous vous conseillons vivement de suivre son travail en vous inscrivant à sa newsletter et en visionnant sa conférence sur l'économie de l'attention.

https://homoconscientus.fr/
https://avantlecafe.fr/
https://www.youtube.com/watch?v=2G2jXzsngIg
https://apreslabiere.fr/

Julie Orgelet - DDemain

Experte en analyse du cycle de vie, Julie Orgelet accompagne les entreprises depuis plus de 10 ans dans l’évaluation et la réduction des impacts environnementaux de leurs produits. Chef de projet numérique à ses heures, elle a découvert le monde des services numériques en 2013. Elle a réalisé alors qu’au delà des terminaux, les impacts de ce secteur étaient réels et diffus ! Alors que l’IT for Green est présenté comme LA solution à la crise environnementale actuelle, les services numériques sont loin d’être responsables. En 2017, Julie a rejoint le Collectif conception numérique responsable et l'Alliance GreenIT et co-signé le livre blanc sur l’écoconception des services numériques. En 2018, elle a créé DDemain avec pour vocation d’accompagner les entreprises et les collectifs dans leur transition. Elle forme et accompagne les entreprises à l'écoconception de leur service numérique et anime des ateliers autour des écogestes numériques : les ateliers econ[u]m. Prochain atelier le 25 septembre à Mauguio avec la CCI de L'Hérault.

https://collectif.greenit.fr/
https://www.herault.cci.fr/agenda/atelier-econum-quels-ecogestes-pour-un-numerique-responsable

[WEBCONFÉRENCE] Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?

Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?
Mercredi 17 juin 2020
de 10h à 11h30 en ligne

Vous étiez nombreux·ses à participer à notre webconférence ce mercredi 17 juin Face aux enjeux climatiques, quel rôle pour le secteur culturel ?, sur Zoom comme sur notre Facebook Live ! Un GRAND merci à tou·te·s !

Pour voir ou revoir cette vidéo, rendez-vous sur notre page Facebook ou demandez-nous l'enregistrement par mail : formation@lardec.fr

VOIR LA VIDÉO

•••••••••••••••

L’Ardec et Illusion & Macadam se retrouvent autour de David Irle – AladirConseil pour un partenariat inédit sur la question de l’impact carbone dans le secteur culturel.

Cette crise sanitaire a créé, chez nombre d’entre nous, l’envie d’agir à son niveau sur les questions d’environnement et notamment de réchauffement climatique. Le secteur culturel n’est pas exempt de cette réflexion, bien au contraire. La question du développement durable est présente auprès des festivals ainsi que des lieux depuis plusieurs années, mais reste encore difficile à interroger pour les équipes artistiques.

C’est pourquoi la collaboration entre nos 2 structures et AladirConseil fait sens et permet d’envisager des actions mutualisées et complémentaires sur le long terme (webinaires, formations, rencontres professionnelles…). Nous souhaitons ainsi participer à la constitution d’une communauté de professionnel·le·s produisant de la ressource et des échanges de pratiques utiles pour l’ensemble du secteur culturel.

Au programme

Autour de David Irle, seront présent·e·s Gwendolenn Sharp - The Green Room et Samuel Valensi - The Shift Project pour aborder ces questions.

Qu’est-ce que la culture peut raconter pour nous aider à saisir l’ampleur de la tâche ou expérimenter de nouvelles pratiques ? Comment inscrire nos actions pour allier l’efficience, la résilience et l’endurance, lutter contre l’éco-anxiété et l’éco-fatigue ? La Coopération culturelle avec d’autres territoires et structures peut-elle entraîner ce mouvement ?

S'INSCRIRE

Intervenant·e·s

Gwendolenn Sharp est la fondatrice de The Green Room, une organisation oeuvrant pour le changement environnemental et social dans l'industrie de la musique. Elle a travaillé avec des institutions culturelles, des festivals et des ONG environnementales en Pologne, France, Allemagne et Tunisie et possède une expérience diversifiée dans la production de concerts, la gestion de tournées, la conception de projets, la coopération internationale et le développement d'outils et de stratégies. Elle est membre du Réseau des Managers Culturels, du Réseau Eco-Evénements (REEVE) et évaluatrice pour A Greener Festival (UK). TGR : The Green Room est une association qui développe des stratégies créatives pour accompagner le changement environnemental et sociétal dans l’industrie de la musique. Depuis 2016, travaillant avec des musicien·ne·s et technicien·ne·s associé·e·s, l’association met en place des tournées bas-carbone, réalise des évaluations, des actions de sensibilisation, des formations et des études opérationnelles sur les pratiques artistiques et les enjeux environnementaux.

Samuel Valensi est auteur et metteur en scène, fondateur de la compagnie de théâtre "La Poursuite du Bleu". Il est diplômé de HEC Paris, spécialisé en management de la création, et licencié de Philosophie à la Sorbonne Paris IV. Il enseigne la production du spectacle vivant et la responsabilité environnementale de la culture à HEC Paris et à l'ICART. Depuis cette année, il travaille à la décarbonation du secteur culturel au sein du think tank The Shift Project qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone.

David Irle a travaillé pendant huit ans pour Occitanie en scène, au service du développement de projets culturels européens et internationaux, il a été à l’initiative du projet collectif Madeleine H/F portant sur l’égalité femmes/hommes dans les métiers de la culture en Languedoc-Roussillon. Désormais consultant indépendant sur les questions de renforcement économique en conditions hostiles, notamment auprès des entreprises culturelles, spécialiste des problématiques énergétiques liées au réchauffement climatique et des financements européens. Avec son projet AladirConseil, il travaille à une meilleure compréhension des impacts du réchauffement climatique pour la culture, et de la façon dont la culture pourrait disséminer de bonnes pratiques, par des projets artistiques capables de transformer les imaginaires, par l’exemplarité professionnelle de ceux·celles qui le peuvent et par la redéfinition des politiques publiques en la matière.

Et aussi...

FORMATION À DISTANCE
Adapter ses pratiques professionnelles aux enjeux climatiques​

20 et 21 juillet 2020

EN SAVOIR +

Parcours emploi compétences

À partir de janvier 2018, les contrats aidés sont transformés en parcours emploi compétences.

La mise en œuvre des parcours emploi compétences repose sur le triptyque emploi-formation-accompagnement : un emploi permettant de développer des compétences transférables, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du parcours tant par l’employeur que par le service public de l’emploi, avec pour objectif l’inclusion durable dans l’emploi des personnes les plus éloignées du marché du travail.

Retrouvez plus de précisions : http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/insertion-dans-l-emploi/parcours-emploi-competences/article/parcours-emploi-competences