FOCUS & TÉMOIGNAGES

STAGIAIRE PRF : Elsa Simonelli, promo 2020

Formation Certifiante
Responsable d'administration des entreprises culturelles

Témoignage
ELSA SIMONELLI

Promotion 2020

"Professionnellement, j'ai d'abord été chargée de développement culturel pendant 3 ans dans une association en région parisienne qui gérait une salle de spectacle et un cinéma. Puis pendant 13 ans, j'ai assuré des postes de directrice de centres sociaux, en régions parisienne, lyonnaise et enfin grenobloise. J'ai quitté mon dernier poste de directrice en août 2019. Au niveau des études, j'ai validé une licence d'études cinématographiques, puis presque 15 ans plus tard, une licence et un master 2 de sociologie. 

L'ARDEC est pour moi l'organisme de formation qui m'a permis de me ré-orienter et de trouver ma voie. L'ARDEC a été pour moi une formidable opportunité. L'ARDEC est un lieu d'apprentissage et d'échanges, mais aussi une structure gestionnaire et facilitatrice pour d'autres entités culturelles. L'ARDEC est aussi pour moi un accompagnement précieux dans mon parcours de formation, et une structure qui sait s'adapter rapidement aux situations inédites. 

La formation "Responsable d'administration des entreprises culturelles" m'a beaucoup apporté, surtout techniquement, avec les cours de comptabilité, sur la paie, ou l'analyse financière par exemple. Elle m'a aussi beaucoup appris sur des champs que je connaissais très mal, comme les droits d'auteurs ou la fiscalité. C'est une formation qui demande beaucoup d'implication, de travail et de réflexion, notamment pour le dossier à rendre en fin de session, et qui permet de mettre en application beaucoup de choses abordées tout au long des mois de formation. J'aurais aimé, pour ma part, approfondir certaines technicités, comme la compta ou la paie, et que celle-ci dure encore quelques mois ! Mais ce qu'elle m'a apporté de plus précieux est un vrai métier, que je me sens en capacité d'exercer maintenant..."

La formation

Dans un contexte économique toujours plus fragile pour les entreprises culturelles, la structuration financière et juridique des projets s’avère primordiale. Ces structures s’inscrivent également dans un cadre partenarial (institutions, coproducteurs, etc.) où   la demande d’indicateurs économiques précis et fiables conditionne la réussite d’un projet. 

Nous proposons un parcours de formations techniques où sont abordés tous les aspects comptables, budgétaires, fiscaux, juridiques et sociaux, spécifiques à l'entreprise culturelle, ainsi que la maîtrise d'outils organisationnels et de coordination nécessaires au montage de projets culturels.

 

INFOS & INSCRIPTIONS FORMATION 2021

 

STAGIAIRE PRF : Louise Vantalon, promo 2020

Formation Certifiante
Responsable d'administration des entreprises culturelles

Témoignage
LOUISE VANTALON

Promotion 2020

" Après une formation universitaire en études théâtrales, j'ai été chargée de la médiation, de la formation et des relations publiques au Centre chorégraphique national de Montpellier pendant cinq ans, avant de suivre la formation "responsable d'administration des entreprises culturelles" à l'ARDEC.

La formation à l'ARDEC m'a apporté une structuration dans le domaine de l'administration du spectacle et de très bons outils pour pouvoir rapidement m'emparer de questions administratives dans différents contextes professionnels (compagnies, festivals, etc.). 

La formation permet également d'aborder de manière professionnelle et pointue tous les domaines de l'administration (en matière sociale, fiscale, contractuelle, comptable et d'analyse financière). Elle offre aussi des moments de respiration, interventions ouvertes durant lesquelles j'ai pu partager avec les autres stagiaires des questions d'éthique et de positionnement professionnels. "

La formation

Dans un contexte économique toujours plus fragile pour les entreprises culturelles, la structuration financière et juridique des projets s’avère primordiale. Ces structures s’inscrivent également dans un cadre partenarial (institutions, coproducteurs, etc.) où   la demande d’indicateurs économiques précis et fiables conditionne la réussite d’un projet. 

Nous proposons un parcours de formations techniques où sont abordés tous les aspects comptables, budgétaires, fiscaux, juridiques et sociaux, spécifiques à l'entreprise culturelle, ainsi que la maîtrise d'outils organisationnels et de coordination nécessaires au montage de projets culturels.

 

INFOS & INSCRIPTIONS FORMATION 2021

 

Appui-conseil RH : témoignage de Clash 66 / Sébastien Ramirez

Le dispositif

Le dispositif "Appui-conseil Ressources Humaines" vous permet de bénéficier d'un accompagnement gratuit* afin de vous faire gagner du temps et vous permettre de maintenir et développer la performance de votre entreprise sur les 3 axes suivants :

  1. améliorer vos pratiques RH
  2. adapter vos ressources et votre outillage à vos besoins
  3. développer les compétences des collaborateur·rice·s

L'Ardec intervient en tant que consultant expert des sujets de RH et dans l’accompagnement des TPE/PME des branches professionnelles Spectacle Vivant et Audiovisuel. Nous nous engageons à vous apporter appui, conseils et outils pratiques dans votre quotidien, pour travailler au mieux sur vos problématiques et apporter des solutions adaptées.

 En savoir +

*pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Témoignage : Clash 66 / Sébastien Ramirez

CLASH 66 A TENTÉ L'EXPÉRIENCE AVEC NOUS !

Danseur autodidacte issu de la culture hiphop, Sébastien Ramirez est un danseur et chorégraphe de renom, au niveau international. Aujourd’hui, il s’affranchit d’une labellisation hip hop avec le développement de son propre langage de danse et d’une esthétique scénique qui tend vers du Tanztheater urbain, enrichi par sa collaboration avec sa partenaire Honji Wang (Berlin).

1. Pourquoi avoir choisi de participer à ce dispositif ? Quels étaient vos besoins ? Quelles difficultés rencontriez-vous ?

La compagnie avait besoin de se restructurer, d'améliorer l'organisation interne et de travailler sur les fiches de poste de chacun.

2. Comment s’est déroulée la prestation ? (Organisation, consultant, outils, documentation, durée…)

Il y a eu des entretiens individuels d'une demi-journée, puis des entretiens en petits groupes. En parallèle, nous avons participé à des ateliers sur l'intelligence collective (une journée et demie).

3. Que vous a apporté l’Appui-Conseil RH / Spectacle vivant ? Comment cet accompagnement vous sert-il aujourd’hui ?

Cet appui-conseil a permis de détecter les points de faiblesse de notre organisation et de mettre en place des modes de communication et de rencontres plus réguliers.

4. En résumé, pouvez-vous dire que le pari du dispositif est tenu ?

Oui !

5. Un dernier mot ?

Nous souhaitons reconduire cet appui conseil en 2020 afin de consolider les acquis et d'améliorer encore les relations internes.

Comment bénéficier de ce dispositif ?

Vous aussi vous souhaitez suivre le dispositif "Appui-Conseil Ressources Humaines" ?

  1. Prenez contact avec Joelle Leboeuf (correspondante Afdas en Occitanie) qui vous guidera sur le choix de votre consultant : j.leboeuf@afdas.com
  2. Téléchargez et complétez la demande de prise en charge.
  3. Retournez-la à l’Afdas accompagnée de la proposition d’intervention du consultant choisi.
  4. Vous démarrez la première phase de diagnostic de l’appui-conseil RH à réception de la convention de prestation de l’Afdas.

Cette action financée par l’Afdas dans le cadre de l’EDEC Culture, Création, Communication est co-financée au titre du Plan d’investissement dans les compétences. Elle bénéficie également de l’expertise du ministère du Travail et du financement, du ministère de la Culture et du Ministère des Sports.

Appui-conseil RH : témoignage du collectif KOA

Le dispositif

Le dispositif "Appui-conseil Ressources Humaines" vous permet de bénéficier d'un accompagnement gratuit* afin de vous faire gagner du temps et vous permettre de maintenir et développer la performance de votre entreprise sur les 3 axes suivants :

  1. améliorer vos pratiques RH
  2. adapter vos ressources et votre outillage à vos besoins
  3. développer les compétences des collaborateur·rice·s

L'Ardec intervient en tant que consultant expert des sujets de RH et dans l’accompagnement des TPE/PME des branches professionnelles Spectacle Vivant et Audiovisuel. Nous nous engageons à vous apporter appui, conseils et outils pratiques dans votre quotidien, pour travailler au mieux sur vos problématiques et apporter des solutions adaptées.

 En savoir +

*pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Témoignage : Le Collectif KOA

LE COLLECTIF KOA A TENTÉ L'EXPÉRIENCE AVEC NOUS !

Cette structure dynamique, doté d'un espace de rencontres et de collaborations artistiques ouvert à toutes les expériences musicales, développe toutes une série de propositions dans le but de faire découvrir le jazz et les musiques improvisées au plus grand nombre.

1. Pourquoi avoir choisi de participer à ce dispositif ? Quels étaient vos besoins ? Quelles difficultés rencontriez-vous ?

Nous étions dans une problématique de répartition des tâches, de l'affinement des profils de postes et dans la nécessité d'organiser un recrutement, donc nous avions besoin de prendre de la hauteur et de cibler les besoins avant d'envisager quoi que ce soit. L'association est en structuration soutenue par la DRAC et la Région aussi, nous nous positionnons dans une logique de consolidation de l'équipe encadrante, ce dispositif nous a semblé correspondre à nos interrogations du moment.

2. Comment s’est déroulée la prestation ? (Organisation, consultant, outils, documentation, durée…)

Très bien ! Plusieurs temps de rencontres et d'échanges ont été organisés à raison d'un demi journée en fonction de nos disponibilités. Nous sommes partis d'un état des lieux général pour affiner sur les outils de gestion de l'association, les profils de poste en lien avec les besoins et axes de travail de notre association. Nous avons organisé une journée d'intelligence collective pour les membres de la structure (salarié·e·s et artistes) qui a également été très porteuse pour le positionnement de chacun et les différentes interactions des un·e·s avec les autres. Ainsi, nous avons gagné en prise de conscience du rôle de chacun·e, en identification de nos besoins et des points de vigilance à garder pour se prémunir d'un éventuel débordement. Un parcours sur mesure et à la carte très porteur pour notre structure.

3. Que vous a apporté l’Appui-Conseil RH / Spectacle vivant ? Comment cet accompagnement vous sert-il aujourd’hui ?

Aujourd'hui, nos profils de poste travaillés et re-pensés sont à l'ordre du jour de notre structure et précise le rôle de chacun. Ainsi, nous avons mis en place une nouvelle organisation et nous développons nos outils de travail collaboratif en ne perdant pas de vue les compétences et les devoirs des un·e·s et des autres vis-à-vis du projet global de notre association et des différent·e·s interlocuteur·rice·s.

4. En résumé, pouvez-vous dire que le pari du dispositif est tenu ?

Oui !

5. Un dernier mot ?

Je pense que cet appui conseil RH devrait avoir lieu tous les deux ou trois ans dans une structure en fonction de ses évolutions. Ce dispositif permet de prendre de la hauteur sur les fonctions respectives de chacun·e, sans pour autant être chronophage et laisse ainsi le temps de mûrir les réflexions et de les expérimenter avant d'entériner ou pas une méthodologie de travail ou un mode de fonctionnement.

Comment bénéficier de ce dispositif ?

Vous aussi vous souhaitez suivre le dispositif "Appui-Conseil Ressources Humaines" ?

  1. Prenez contact avec Joelle Leboeuf (correspondante Afdas en Occitanie) qui vous guidera sur le choix de votre consultant : j.leboeuf@afdas.com
  2. Téléchargez et complétez la demande de prise en charge.
  3. Retournez-la à l’Afdas accompagnée de la proposition d’intervention du consultant choisi.
  4. Vous démarrez la première phase de diagnostic de l’appui-conseil RH à réception de la convention de prestation de l’Afdas.

Cette action financée par l’Afdas dans le cadre de l’EDEC Culture, Création, Communication est co-financée au titre du Plan d’investissement dans les compétences. Elle bénéficie également de l’expertise du ministère du Travail et du financement du ministère de la Culture.

Elodie, Chargée de mission Gestion

Focus équipe #4

Focus sur Elodie, fraîchement arrivée au sein du service gestion ! Besoin d'un suivi de la comptabilité de votre structure ? Tournez-vous vers elle !

Quel est ton parcours ?
Après 10 années aux relations publiques dans un théâtre parisien, j'ai suivi une formation d'administratrice avant de rejoindre l'équipe du Trident, la scène nationale de Cherbourg (d'abord assistante de l'administrateur puis administratrice).
D'autres équipes ? Oui. Le Théâtre d'Arles, La Piccola Familia/Thomas Jolly, Jean-Pierre Bodin, Yann Lheureux.
Aujourd'hui, heureuse des nouveaux horizons et de partager mon expérience avec les adhérent·e·s de l'Ardec.

3 mots-clés pour définir ton poste à l'Ardec ?
Rigueur, réactivité, compétences.

Une philosophie de vie (ou une citation fétiche) ?
Profiter du moment présent.

Tu ne te balades jamais sans...
Ma bonne humeur !

En un mot, quel type de collègue es-tu ?
Fiable.

Mathilde Lefevre Jousse, chargée de communication

[Focus équipe #3]

Aujourd'hui, découvrons Mathilde, notre nouvelle chargée de communication ! Web, réseaux sociaux, print, presse... Elle est votre interlocutrice !

Quel est ton parcours ?
Mon but : avoir un job de sens. Ce qui fait sens : la découverte d’une œuvre d’art qui nous touche, quelque soit sa forme. Comment alors faire en sorte de provoquer la rencontre avec l’Art : en parler.
Et PAF ! Je suis devenue chargée de com’ culturelle !
Après 5 ans d'études en cinéma/médiation culturelle, j'ai travaillé durant 6 ans au sein de différentes associations du côté de Rennes et Paris. Aujourd'hui, je suis heureuse à l'Ardec et je lance mon activité freelance en parallèle.

3 mots-clés pour définir ton poste à l'Ardec ?
Ecouter, analyser, exprimer.

Une philosophie de vie ?
" Les filles sages vont au Paradis, les autres vont où elles veulent ! "

Tu ne te balades jamais sans...
Ma cigarette électronique... 

En un mot, quel type de collègue es-tu ?
La caféinomane !

Vincent Muller, assistant paie

[FOCUS ÉQUIPE #2]

Zoom sur Vincent Muller, nouvelle recrue du service gestion ! Bulletins de salaires, contrats de travail, charges sociales... Il est votre guide !

Quel est ton parcours ?
Après avoir suivi un cursus universitaire en Arts du spectacle, j'ai monté une compagnie de théâtre dans laquelle je donne des cours et écris des pièces (et du coup, je participe aux mises en scène).
Depuis 2018, je m'intéresse à l’administration culturelle, c'est pourquoi j'ai rejoint l'Ardec pour y suivre la formation longue en administration.
Aujourd'hui, je suis également assistant paie à l'Ardec.

3 mots-clés pour définir ton poste à l'Ardec ?
Rigueur
Humain
Relationnel

Une philosophie de vie (ou une citation fétiche) ?
Je n'ai pas forcément une seule philosophie de vie... Je pioche un peu partout, là où je me sens concerné.
Mais j'ai une citation fétiche ! =D
" Dansez dansez, sinon nous sommes perdus."
Pina Bausch

Tu ne te balades jamais sans...
Mon sac à dos !
On m'appelle souvent Mary Poppins, elle a toujours 36 trucs dans son sac ;)

En un mot, quel type de collègue es-tu ?
Je ne suis pas forcément quelqu'un qui parle beaucoup, mais je suis intéressé et admiratif de mes collègues. Et qui sait, peut-être un jour je deviendrais comme eux ? :D

Antoine RUF, volontaire en service civique

[Focus équipe #1]

L'équipe de l'Ardec s'est agrandie ! Petit focus sur les petits nouveaux fraîchement débarqués, à commencer aujourd'hui par Antoine. Une question concernant Le Tri Postal ? Il est votre homme !

Quel est ton parcours ?
Intrigué par le fonctionnement de notre société, j'ai fait une classe prépa droit-économie-culture générale. Puis j'ai poursuivi le droit en master en me spécialisant en droits humains.
Mais j'ai bien plus une âme d'artiste que de juriste, donc je me réoriente vers l'art, en particulier l'écriture et la bande-dessinée.

3 mots-clés pour définir ton poste à l'Ardec ?
Volontaire - Service - Civique*
- Accrocher
- Interlocuteurs
- Tri Postal
*LOL

Une philosophie de vie ?
"Vous savez, je crois pas qu'il y ait de bonnes ou de mauvaises situations."

Tu ne te balades jamais sans...
De la musique.

En un mot, quel type de collègue es-tu ?
Facétieux !

Stagiaire Ardec : Ingrid Pettigrew

Formation Certifiante
Chargé·e de production de projets artistiques et/ou culturels

Le métier de chargé·e de production recouvre un panel de fonctions opérationnelles assez diverses, et donc l’acquisition de compétences croisées.  Homme·Femme-orchestre de la production, il·elle assure la coordination logistique et la gestion budgétaire et juridique du projet. Pour assurer le développement du projet artistique, la recherche des partenaires, et notamment la mise en place des stratégies de diffusion et de communication, font également partie de ses fonctions.

>>> Infos et inscription pour la formation 2020

 

INGRID PETTIGREW
Scénographe costumière
Promotion 2019​

 

 « J’ai choisi cette formation pour mieux comprendre les mécanismes économiques et pas seulement artistiques du milieu.

Etant scénographe, ce métier m’a donné les bases à connaître et la formation de chargé·e de production de projets artistiques et/ou culturels m’a permis de compléter mes connaissances. Ainsi, je me suis sentie plus à l’aise et en confiance dans mes activités grâce à l’acquisition des bagages administratifs et économiques. Ces lacunes représentaient un frein lorsque je postulais à divers postes. Je ne me sentais pas légitime.  

L’Ardec m’a donc permis d’ouvrir le champ des possibles ! A court terme, j’espère trouver un poste dans un bureau de production par exemple. A plus long terme, j’ai pour ambition d’être (co-)porteur de projet, notamment avec mes collègues. Ayant fait la formation, j’ai un bagage économique et administratif qu’ils n’ont pas et qui leur est utile. »

STAGIAIRE Ardec : Camille CLERC

Formation Certifiante
Responsable d'administration des entreprises culturelles

Dans un contexte économique toujours plus fragile pour les entreprises culturelles, la structuration financière et juridique  des projets s’avère primordiale. Ces structures s’inscrivent  également dans un cadre partenarial (institutions, coproducteurs, etc.) où   la demande d’indicateurs économiques précis et fiables conditionne la réussite d’un projet.  

>>> Infos et inscription pour la formation 2020

 

CAMILLE CLERC
Administratrice au Chai du Terral
Promotion 2018

 

« Cette formation de l’Ardec m’a été conseillée suite à mon bilan de compétence. En effet, j’étais juriste et en même temps, bénévole pour la création d’une troupe dans le domaine culturel. C’est ce qui m’a permis de découvrir le monde de la gestion et m’a donné l’envie d’en savoir plus.

Ainsi, je me suis lancée dans une reconversion par le biais de cette formation, avec pour objectifs de ressortir avec des connaissances et compétences techniques, de développer mon réseau et par la suite de trouver un emploi. La formation m’a alors permis d’atteindre mes objectifs et même plus puisque mon stage au Chai du Terral a débouché sur une prise de poste ! J’y travaille depuis que j’ai obtenu ma certification à l’Ardec.  

Encore maintenant, cette formation m’apporte beaucoup. Je suis encore en contact avec les membres de ma promotion, on s’échange nos conseils et astuces maintenant que nous sommes tous en poste.  »

STAGIAIRE ARDEC : Chloé Etienne

Chloé Etienne, 31 ans, Montpellier, chargée de production, diffusion, communication et relations presse pour le spectacle vivant. 

Je fais partie de ces personnes qui pensent que l'art et la culture sont des ingrédients essentiels à l'intelligence individuelle et collective.

 

Quel parcours avez-vous ? 

Mon parcours est non linéaire. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est une force. C'est aussi ma manière d'évoluer. 

J'ai d'abord étudié l'Histoire. La Licence validée je me suis expatriée en pays anglo-saxons pour travailler, maîtriser l'anglais et profiter de ma vingtaine. Retour à Montpellier et sur les bancs de la fac avec un Master professionnel Histoire - Histoire de l'Art spécialité Valorisation et Médiation des Patrimoines avec un stage de fin d'études au Service Expositions Temporaires du Musée Fabre. Diplôme en poche mais pas de boulot pour autant. J'avais encore envie et besoin de me former sur de nouvelles compétences et nouvelles disciplines artistiques. La formation longue 2015 de l'Ardec "Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets dans le spectacle-vivant" correspondait à ce que je visais. 

 

Qu'est-ce que l'Ardec pour vous ? Comment la décririez-vous ? 

L'Ardec ? C'est une super équipe et de très bons intervenants.

Le positionnement de l'Ardec est du côté des structures culturelles : en les accompagnant dans leur stratégie de développement, en effectuant la gestion des paies et en proposant une formation de qualité dans le but de travailler au sein de ces structures. Un acteur indispensable en somme.

 

Que vous a apporté la formation ?

Des nouvelles compétences, de nouveaux outils, des clés de compréhension des esthétiques et in fine un boulot !

 

STAGIAIRE ARDEC : Isabelle Gaudin

GAUDIN -ISABELLE – 45 ANS – NIMES –

ADMINISTRATRICE – TRIPTYK THEATRE – COMPAGNIE SUBITO – COMPAGNIE ZELINE ZONZON

Quel parcours avez-vous ?

Souhaitant travailler depuis toujours dans le secteur culturel, je me suis formée de 1994 à 1997 à l’ISART – Institut Supérieur de l’ART – Ingénierie Culturelle - Filière Action culturelle - Option communication / administration à Marseille, après quelques stages et une première expérience professionnelle au sein d’une compagnie de danse contemporaine à Marseille (compagnie Itinerrance) j’ai continué mon parcours avec une autre compagnie de danse à Nîmes et ainsi de suite ; en 2009 l’occasion pour moi de faire le point et de  consolider mon parcours en intégrant la formation modulaire – à  l’ARDEC - « Métiers de la gestion et de l’administration dans le spectacle vivant ».

Qu'est-ce que l'Ardec pour vous ? Comment la décririez-vous ?

Un lieu ressource, de formation et d’échange, me permettant d’approfondir mes connaissances mais aussi d’apprendre de nouvelles notions (paie et comptabilité) avec une mise en pratique sur le terrain. Une formation professionnelle concrète en lien avec la réalité de nos professions du spectacle. Une équipe bienveillante à l’écoute de ses stagiaires et bien sûr un Directeur exceptionnel.

Des prestations pour les compagnies également exceptionnelles, en décentralisant sur l’ARDEC la paie des structures avec qui je travaille aujourd’hui : un grand merci à Tatiana.

Que vous a apporté la formation ?

Des connaissances, du lien, du réconfort, du réseau, une forte crédibilité dans le milieu professionnel dans lequel j’évolue aujourd’hui.

STAGIAIRE ARDEC : Claire Schneider

"Je m’appelle Claire Schneider, j’ai 53 ans et je vis actuellement dans la vallée de Valleraugue où se situe la Filature du Mazel, fabrique artistique et culturelle. Depuis 3 ans j’ai un poste à mi temps  comme chargée de missions culturelles.

Je suis artiste plasticienne depuis 30 ans et dans l’organisation d’événements depuis 20 ans. Plutôt autodidacte, la formation "Métiers de la Production, de la Diffusion et de l'Administration dans le spectacle vivant 2015" m’a permis de me positionner comme professionnelle et a beaucoup amélioré mes pratiques. L’ARDEC est un lieu de savoir à l’écoute des individus. J’y ai trouvé de la convivialité et de la solidarité, du sérieux et des fous rires.

La formation m’a permis d’aborder mon nouveau poste de chargée de missions sereinement et de prendre ma place au sein des institutions culturelles. Elle a professionnalisé mes pratiques et m’a apporté des méthodes de travail.

Merci à toute l’équipe."